sommaire

les fêtes passées

Toutes vos photos sont les bienvenues.
Vous pouvez les envoyer (format jpeg par ex) à
marc.poelmans@skynet.be
avec la date et les personnes reprises sur l'image

Merci d'avance

sommaire images d'autrefois
1960
1961
1962

Joseph Das Général-Président en 1961

Joseph Das 1961
Les Francs prenaient souvent des orchestres à la mode dans la région.
En cette fête de juillet 1961 ils ont choisi la formation SKY CLAPPERS un nom bien dans le style des sixties

A l'époque un groupe visétois est en grosse vogue dans les juke-boxes de la région:
les
Happy Boys
dans lequel on retrouve Joseph Moreau alias Joe More le guitariste bien connu de Devant-le-Pont et aussi Henri Quitin
Leur style est tout à fait dans la ligne de l'époque avec Happy Twist qui rappelle les sonorités des Cousins ou des Shadows

Un groupe rock belge est N° 1 au hit parade
Les Cousins
connus aussi sous l'appellation The Cousins et Los Primos en Argentine où ils firent un tabac

The Cousins est un groupe belge de la fin des années ’50 et du début des années ’60. Il était composé de : Gus Derse (Gustave Deréze; basse), Adrien Ransy (batterie), André Van den Meersschaut (guitare-chant), son frère Guy Dovan (Guido Van den Meersschaut;guitare-chant), Jean Huymans (basse) et Pol Précaux (batterie).
Ils sont les premiers à avoir su exporter le rock « Made in Belgium » aux quatre coins du monde. Pourtant, leurs débuts ne furent pas des plus glorieux. " La Jeune Équipe", comme on les appelait à la fin des fifties, était un bon petit groupe de bal, rien de plus.
Un jour, la chance croisa leur chemin : après une performance dans un club le jour de la fête nationale française, le groupe belge fraîchement rebaptisé en " Les Cousins " fut repéré par Jean Klüger qui leur proposa un contrat.


The Cousins - Parasol (1961)

La chanson " Kili-Watch " (1960) devint un hit quasi instantanément.
En quelques mois, 50.000 copies furent vendues... un chiffre monumental pour le marché belge de l’époque !
Avec le flair du bassiste Gust Derese qui avait découvert cette chanson lors de son passage chez les scouts, cette adaptation d’un chant de guerre traditionnel indien fit un véritable malheur dans les charts.
Johnny Halliday reprit également le morceau. Parasol fut un autre de leurs tubes


The Cousins connurent encore de beaux succès durant cinq bonnes années.
Leurs succès atteignirent les hit-parades allemands, français, danois, zaïrois et même argentins sous l’appellation "Los Primos".
On retrouve par ailleurs à la même époque Fats Domino avec My girl Josephine, The Drifters avec Save the last dance for me, ou Neil Sedaka avec Calendar Girl
Edith Piaf avec Non je ne regrette rien et Lucienne Delylee avec Je suis seule ce soir, tandis que Paul Anka chante Put your hand on my shoulder, toute une époque ...


 

Les paroles de ce chant scout des Cousins étaient:

ki-kiliwatch (ki-kiliwatch) ki-kiliwatch (ki-kiliwatch)

kili kili kili kili watch watch watch watch
ké um ken ké ala
ali a tsalma, a tsalma poli watch
ali a tsalma, a tsalma poli watch

kili kili kili kili watch watch watch watch
ké um ken ké ala
ali a tsalma, a tsalma poli watch
ali a tsalma, a tsalma poli watch

kiliwatch-watch- watch kiliwatch watch-watch kiliwatch

kili kili kili kili watch watch watch watch
ké um ken ké ala
ali a tsalma, a tsalma poli watch
ali a tsalma, a tsalma poli watch

kili kili kili kili watch watch watch watch
ké um ken ké ala
ali a tsalma, a tsalma poli watch
ali a tsalma, a tsalma poli watch

kiliwatch-watch- watch kiliwatch watch-watch kiliwatch

 

sommaire

©Marc Poelmans