sommaire
visiteurs depuis septembre 2002 -- dernière mise à jour: 16/10/14

les fêtes passées

Toutes vos photos sont les bienvenues.
Vous pouvez les envoyer (format jpeg par ex) à
marc.poelmans@skynet.be
avec la date et les personnes reprises sur l'image

Merci d'avance

sommaire images d'autrefois
1939
1940
1941

1940
C'est la guerre !!

La compagnie doit interrompre ses fêtes et réunions
La mobilisation a rappelé beaucoup de visétois, d'autres entrent dans la clandestinité ... ou dans la collaboration

Les grandes puissances ont laissé Hitler venir au pouvoir et développer une armée qui a vingt ans d'avance sur les autres et va envahir l'Europe à la vitesse de sa Blitzkrieg

Les Allemands en Belgique, la prise d'Eben Emael, les Allemands dans les rues de Liège,...



Voir
page deuxième guerre mondiale

 

10 mai 1940
Hitler envahit la Belgique

Le Führer met fin à la "drôle de guerre" en lançant ses armées sur les Pays-Bas, la Belgique et la France.
En quelques jours, 8 à 10 millions de Belges et de Français se retrouvent sur les routes.

Bannière personnelle d'Adolph Hitler
Bannière personnelle d'Hitler

Adolph Hitler
Hitler, un manipulateur des foules
Les états-majors néerlandais et belge capitulent les 15 et 27 mai.
Les Allemands entrent dans Paris le 14 juin et le maréchal Pétain demande l'armistice qui sera signé le 22 juin.
Il n'aura fallu que 12 jours à la Blitzkrieg, la guerre éclair, pour conquérir une partie importante de l'Europe
Adolph Hitler
Adolph Hitler

 

Vendredi 10 mai 1940
Le haut commandement de l'armée allemande communique (extraits) :

Aujourd'hui à 5 heures 30, les troupes allemandes ont franchi les frontières hollandaise, luxembourgeoise et belge.
La résistance ennemie près de la fontière a été partout brisée avec énergie, souvent en collaboration très étroite avec les forces aériennes.

(Source : " La fin des illusions, l'an 1940 ", livret de propagande nazie diffusé en France en 1940)

Nom de code: Fall Gelb
Objectif: prise de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg
Seconde invasion des allemands qui s'emparèrent en peu de temps du
fort d'Eben-Emael pas loin de Visé et réputé imprenable

L'exode des populations recommença comme en 1914
les allemands sur la place de Visé en 1940
Flak allemand à Visé en 1940
Les soldats allemands à Visé en mai 1940
Photo prise depuis la petite place face à la Place Reine Astrid, au fond on voit le clocher du Couvent des Sépulchrines


Ci-dessus un canon flak anti-aérien qui se trouve sur la rive droite dans la campagne de Visé à la sortie de Souvré
On aperçoit le clocher de la Collégiale St Martin au fond à droite, la pointe de l'Hôtel de Ville au centre et l'Ile Robinson à gauche.

Ces photos inédites proviennent d'un album d'un soldat allemand qui avait photographié tout le trajet qu'il avait effectué pendant la guerre.
Les photos ci-dessous prises à la même époque provenant du même album et achetées par le webmaster peuvent être agrandies

La Collégiale de Visé en 1940 Le pont de Visé détruit en 1940 Le pont de Visé détruit
Ci-dessus la Collégiale vue depuis la rue Basse
A droite, le pont de Visé détruit et en dessous l'Hôtel de Ville
plus bas une vue prise du chemin de fer pas clairement identifiée ( Hermalle ?) que le soldat avait renseignée au dos comme étant prise à Visé
puis une vue prise de Souvré
(photos achetées sur E Bay et Delcampe)
Hermalle ? passerelle sur la Meuse détruite en 1940 l'Hôtel de ville de Visé en 1940 Visé en 1940 vue depuis Souvré
Le "Pont des Allemands" détruit derrière le barrage et le pont de Visé vu depuis la rive droite, photos prises par un habitant d'Oupeye.
On reconnait les maisons de la rue Basse Hermalle et du Quai du Halage à Devant-le-Pont

le génie de l'armée belge a fait sauter tous les ponts de La Meuse.

Ma mère Augusta Poelmans-Delhet sera une des dernières à passer le pont avant qu'un soldat lui dise de se presser avant qu'il ne le fasse sauter

Visé,Le pont des Allemands détruit le pont de Visé détruit en 1940 le pont de Visé détruit en 1940
Ces photos sont à disposition de nos visiteurs Cliquez sur les photos pour les avoir en format géant

C'est le début d'une guerre qui dévoilera des actrocités, ce n'est pas qu'une guerre territoriale,
c'est aussi une guerre d'extermination à laquelle beaucoup participeront.

Comme en d'autres endroits du pays, à Visé aussi, on l'oublie souvent,
on assistera à des scènes de collaboration avec les allemands et les milieux d'extrême droite.

Urbain Dodémont,alors secrétaire communal de la ville de Visé, secrétaire conservateur de la société archéo-historique de Visé et archiviste des anciens-arquebusiers, adhéra aux idées fascistes et se lança dans des activités politiques répréhensibles. On voit dans certains de ses écrits que Dodémont est catholique.

Dodémont de par sa position jouissait d'une notoriété certaine qui lui assura des partisans venus souvent des meilleures couches de la population, le rexisme auquel il se référait provenait du milieu catholique.
Ses partisans resteront dans l'histoire visétoise sous le nom d'Urbanistes.
Proche des milieux ultra-catholiques, ce mouvement fut rejoint par plusieurs dizaines de visétois dont de nombreux anciens-arquebusiers, abusés et séduits comme beaucoup par les paroles d'un bon orateur, et qui très logiquement furent expulsés de leur gilde, pour y être réintégrés quelques temps plus tard peut-être après s'être rendus compte de leurs erreurs, ou peut-être plus simplement parce que leur départ avait un peu trop diminué les effectifs...
Il y en eu d'autres bien entendu, mais c'est le nombre de personnes appartenant à une même organisation qui défend des valeurs patriotiques et qui se laissèrent influencer qui est interpellant.

Preuve que nul n'est à l'abri de dérapages dans la meilleure société,
et qu'il faut rester vigilant face à des discours extrémistes qui semblent attirants.


A la fin de sa vie, Urbain Dodémont devint un militant rexiste actif et fut assassiné par les Partisans à son domicile le 9 mars 1942.
Après la guerre, l'emplacement du tombeau familial au cimetière de Lorette à Visé fut détruit pour faire place à la chapelle des combattants au milieu de la pelouse d'honneur.

Historique de l'extême droite en Belgique sur le site des Territoires de la Mémoire

Parallèlement, d'autres choisirent la voie de l'honneur en accomplissant leur devoir de soldat, en entrant en résistance ou en rejoignant les Brigades d'Irlande à l'appel du Gouvernement.
On y retrouvera par exemple Emile et Alfred Kinet, Maurice Woolf, José Maes, Jean Verjans,Jean Chastreux, François Humblet et René Lefebvre du côté des Francs Arquebusiers, qui serviront dans les Brigades d'Irlande, ainsi que Martin Lehaen (empereur) , Edmond Zwerg, Pierre Houbiers et Edmond Bruyère des anciens arquebusiers,ou Joseph Bellem des arbalétriers qu'on retrouvera près des américains lorsqu'ils entreront dans Visé.

Retrouvez ici l'histoire de Martin Lehaen dans les Brigades d'Irlande

Voici une liste de noms de visétois qui m'ont été communiqués:

insigne de la 4e Brigade d'Irlande Brigade d'infanterie S Grenadiers 4e BRIGADE D'INFANTERIE "STEENSTRAET" GRENADIERS:
Q.G.
Guy SIMON (SOffr), Edmond BRUYERE (Caporal).
1 Bataillon Néant
2 Bataillon Néant
3 Bataillon Néant
Cie RASC (Royal Army Service Corps)
Jean CHASTREUX, Maurice PAQUAY , Gérard VAN CALSTER , Jules VAN CALSTER , Léon WALTHERY, Edmond ZWERG (Sdt).
REME WORKSHOP.
WOOLF Maurice (Sdt).
Field Ambulance.
Georges ROMEDENNE (médecin), Floria NEMERY (caporal), Jean GILLIQUET, Jean VERJANS (Sdt).
Cie Mi Indépendante.
Pierre HOUBIERS, François HUMBLET , Alfred KINET , Emile KINET , René LEFEBVRE , Martin LEHAEN , Willy MASY, Gérard MEERS , José MAES (Sdt).


Les images d'époque

La guerre en Belgique en vidéo d'époque:


La guerre en Belgique - mai 1940

10 mai 1940 - La Belgique, le Luxembourg et les pays bas envahis par l'Allemagne

1940 La drôle de guerre la Belgique bombardée par l'Allemagne

attaque du fort d'Eben Emael 5 vidéos en anglais
1ère partie http://www.youtube.com/watch?v=iD_rX71O78I
2e partie http://www.youtube.com/watch?v=wIPawSa4o3Q
3e partiehttp:// www.youtube.com/watch?v=P729E4wap-Y
4e partie http://www.youtube.com/watch?v=WWfqJxSRn48
5e partie http://www.youtube.com/watch?v=e4giMGaPMJM
ou encore
http://www.youtube.com/watch?v=gxsf5GlK91A

http://www.mil.be/resumé sur le fort
Fort d'Eben-Emael asbl
Rue du Fort, 40, 4690 Eben-Emael
Tel & fax : 04 286 28 61
http://www.fort-eben-emael.be/ ou www.fortissimus.be
à découvrir en images:
http://maginot60888.blog4ever.com/blog/lesphotos-119758-1948476184.html
et en vidéos:

dernière mise à jour:16/10/14

©Marc Poelmans
Sommaire