sommaire
visiteurs depuis septembre 2002 --

les fêtes passées

Toutes vos photos sont les bienvenues.
Vous pouvez les envoyer (format jpeg par ex) à
marc.poelmans@skynet.be
avec la date et les personnes reprises sur l'image

Merci d'avance

sommaire images d'autrefois
1966
1967
1968

 

 


Alors que Myriam Makeba interprète son célèbre Pata pata, je n'ai pas d'hésitation en ce qui concerne le morceau de 1967, sans conteste en ce qui me concerne c'est:
A Whiter Shade of Pale de Procol Harum
que mon défunt ami Roger Counet disait être le plus beau slow du monde et je suis assez d'accord avec lui.
Selon une étude,ce morceau est considéré comme celui ayant été le plus diffusé dans des lieux public depuis 1934 jusqu'à 2009 !
Ce morceau a été repris par Annie Lennox ou Sarah Brightman de manière extraordinaire et aussi chanté et arrangé par de nombreurx chanteurs et musiciens comme Joe Cocker, Eric Clapton ,Willie Nelson , King Curtis , Demis Roussos, Eric Clapton, Percy Sledge ,Johnny Rivers, The Hollies, Bonnie Tyler, Ria Hamilton,Gregorian Masters of Chant ,Roland Alphonso ou encore Andre Rieu et bien d'autres

40 ans plus tard le groupe la chante encore ! Le voici en 2006 au Danemark à Ledreborg Castle accompagné par le Danish National Concert Orchestra and choir
http://www.youtube.com/watch?v=St6jyEFe5WM&feature=related Un musttout à fait normal quand on sait que la musique est inspirée de celle de Bach
Jean-Sébastien Bach, la cantate Wachet auf, ruft uns die Stimme (BWV 140) et la Suite pour orchestre n° 3 en ré majeur (BWV 1068), mais contrairement à une idée répandue, il ne s'agit pas d'une copie exacte d'une poeuvre spécifique de Bach. .

J'ai été disc-jockey pendant plus de dix ans et il n'y a pas une seule soirée où je n'ai mis ce titre et la piste était toujours pleine, sous un éclairage que je me plaisais à tamiser au maximum

HIT-PARADE 1967
Myriam Makeba interprète son célèbre Pata pata
c'est en 1967 que sort le fabuleux Sergent Pepper des Beatles

Scott McKenzie, cartonne avec San Francisco

Les paroles de A Whiter Shade of Pale de Procol Harum
Cette chanson fut écrite par Keith Reid et les paroles ont toujours parues assez étranges, elles sont comme de nombreuses chansons de l'époque à double sens, ce qu'on retrouve aussi chez les Beatles.
Reid était pêté ou avait fumé un join quand il a écrit ça ... Je dois avoir écrit des trucs aussi fou quand j'étais pêté après un bal...
Sur l'enregistrement on n'entendait que deux couplets, le troisième était chanté en concert et le quatrième très rarement
C'est ma chanson préférée avec Halleluja de Cohen

We skipped the light fandango
turned cartwheels 'cross the floor
I was feeling kinda seasick
but the crowd called out for more
The room was humming harder
as the ceiling flew away
When we called out for another drink
the waiter brought a tray

And so it was that later
as the miller told his tale
that her face, at first just ghostly,
turned a whiter shade of pale

(Music)

She said, 'There is no reason
and the truth is plain to see.
But I wandered through my playing cards
and would not let her be
one of sixteen vestal virgins
who were leaving for the coast
and although my eyes were open
they might have just as well've been closed

And so it was that later
as the miller told his tale
that her face, at first just ghostly,
turned a whiter shade of pale

And so it was ...
Nous avons dansé le fandango tout en sautillant d'un pas léger
Fait plusieurs fois la roue à travers la piste
Je ressentais une sorte de mal au cœur
Mais la foule en redemanda
La salle bourdonnait encore plus
Alors que le plafond s'envolait
Quand nous commandâmes une autre boisson
Le serveur apporta un plateau

Et c'est ainsi que plus tard
Alors que le meunier racontait son histoire
Que son visage, d'abord seulement spectral
Prit une nuance plus blanche de pâleur

(Musique)

Elle a dit qu'il n'y a aucune raison
Et la vérité saute aux yeux
Mais j'errais à travers mes cartes à jouer
Et ne la laisserais jamais être
Une des seize vierges vestales
Qui allaient partir pour la côte
Et bien que mes yeux étaient ouverts
Cela aurait été tout pareil s'ils étaient fermés

Et c'est ainsi que plus tard
Pendant que le meunier racontait son histoire
Que son visage, au début simplement spectral
Prit une nuance plus blanche de pâleur

Et c'est ainsi...
PASSAGE SUPPLEMENTAIRE CHANTE UNIQUEMENT EN CONCERT 
She said, 'I'm home on shore leave,'
though in truth we were at sea
so I took her by the looking glass
and forced her to agree
saying, 'You must be the mermaid
who took Neptune for a ride.'
But she smiled at me so sadly
that my anger straightway died

If music be the food of love (3)
then laughter is its queen
and likewise if behind is in front
then dirt in truth is clean
My mouth by then like cardboard
seemed to slip straight through my head
So we crash-dived straightway quickly
and attacked the ocean bed
Elle à dit "je suis en permission à terre"
Bien qu'en vérité nous étions en mer
Alors je la pris près du miroir
Et la forçai de reconnaître ceci
Lui disant " tu dois être une sirène
Qui fit un tour(1) avec Neptune "
Mais elle eût un sourire si triste
Que ma colère s'apaisa immédiatement

Si la musique était l'aliment de l'amour (3)
Alors le rire en serait le roi
Et de la même façon que derrière est devant
Alors la saleté est propre en vérité
Ma bouche à cet instant pâteuse
Semblait partir en glissade à travers ma tête
Alors nous plongeâmes (2) brutalement en vitesse
Et attaquâmes le lit de l'océan

. (1) l'expression to take someone for a ride est ambigüe : on pourrait aussi traduire par " qui joua un tour à Neptune" ..mais aussi faire l'amour
. (2) crash-dive est le mouvement brusque d'un sous-marin qui plonge vers le fond à toute vitesse
. (3) c'est selon certains life et non love

 

sommaire

©Marc Poelmans