visiteurs depuis septembre 2002 --
Home
Vous entendez Le Régiment de Sambre et Meuse
écrit en 1870 par Robert Planquette
dernière mise à jour:28/02/14

Blason des arquebusiers de Visé au 16e siècle et des Francs Arquebusiers ©Marc PoelmansCompagnie Royale des Francs Arquebusiers de Visé
Sous le haut Patronage de sa Majesté le Roi
Chef d'Oeuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de la Communauté française de Belgique

La Section de Tir

Corps des Sapeurs Corps des Tambours Harmonie
Musiques
Drapeaux Corps d'Escorte de St Martin Etat-major
Les Officiers
L'Empereur Garde des Mousquetaires Corps des Cadets Section de Tir

 

médailles de la section de tir en usage depuis au moins 1909La section de Tir

La section de tir est un des plus anciens organismes de la gilde.

Elle est aujourd'hui de nouveau bien structurée et sous la présidence du Capitaine des Mousquetaires Marc Poelmans qui fin septembre 2012 a succédé au Capitaine-adjoint des Mousquetaires André Schneider qui en est devenu trésorier alors que Ludo Philippens prenait la place de secrétaire.

 


André Schneider Trésorier de la Section de Tir des Francs ArquebusiersMarc Poelmans, Commandant des MousquetairesElle tient ses réunions dans la salle de la compagnie, en règle générale le dimanche et y organise un concours pendant plusieurs semaines.

Si ces compétitions en salles se font aujourd'hui à la 4,5mm à air comprimé, loi sur les armes oblige, ce ne fut pas toujours le cas.

C'est au 19e siècle qu'elle est vraiment structurée en un comité sous l'impulsion du Président Delgotalle qui introduisit le fusil Comblain dans la compagnie.
Le prix principal du concours de la section de tir porte par ailleurs le nom de "Challenge Delgotalle"

La section de tir fut souvent active sous les divers comités des Jeunes Francs qui pendant longtemps assurèrent les concours en salle puis par le conservateur Marc Poelmans dans les années 80 et enfin par un tout nouveau comité mis en place en 2010 sous l'impulsion de Paul Lambert et Ludo Philippens.

Concours de tir Emile Delhet en 1955

André Schneider, président de la Section de Tir des Francs Arquebusierssection de tir des Francs Arquebusiers, cible 20x20extrait du ctalogue Fibru, aujourd'hui introuvable même à la firme

 

 

 

 

 

 

 

Depuis les années 50, le tir s'est effectué sur des cibles 10x10.
Les récupérateurs avaient été fabriqués par Emile Delhet qui décéda accidentellement en 1954 et dont le tir porta le nom pendant un moment en son honneur. Ces récupérateurs ont servi pendant plus de 50 ans !

C'est vers 2000 que des cibles 20x20 quatre fois plus grandes furent utilisées pour le tir de juillet, mais aussi pour le tir en salle.
Cette surface permet une sécurité accrue quand on a affaire à des tireurs pas très adroits...

Le tir s'effectue à une distance de 10 mètres.

Les médailles furent très longtemps les mêmes.
Un modèle représentant un arquebusier du 16e siècle et au revers la mention de la compagnie. On retrouve cette médaille au bas du collier de l'empereur

Extrait du catalogue FibruExtrait du catalogue Fibru

Elles étaient fabriquées chez Fibru à Bruxelles, particulièrement le modèle 1294, comme on le voit sur l'image ici à gauche, un clic vous montrera la médaille avers-revers.

Le catalogue des anciennes médailles n'est même plus disponible chez Fibru suite à la faillite et reprise de cette société dont les anciennes matrices furent envoyées à la casse, un désastre culturel, alors qu'elles auraient du finir dans un musée.
Ici deux extraits du catalogue

Les numéros1120 et 1222 furent aussi remises. La médaille 1119A est notre médaille du Mérite.
Les médailles du tir sont aujourd'hui fabriquées chez Goldonesty

Depuis 2010, le Challenge François Delgotalle, du nom de cet ancien illustre président de la compagnie ancien roi du tir et fondateur du tir au fusil Comblain, est remis en jeu chaque année.


section de tir des Francs Arquebusiers, section de tir des Francs Arquebusiers, Ludo Philippens et Julien fremineur section de tir des Francs Arquebusiers, contrôle vidéo

Section de tir en 2010 Section de tir en 2010 Section de tir en 2010 Section de tir en 2010 Kinet père et fils, deux tireurs, une même passion

Challenge
François Delgotalle

2009-2010

Ludovic Philippens

2010-2011

Ludovic Philippens

2011-2012

Ludovic Philippens

2012-2013

Marc Poelmans

2013-2014  
2014-2015  
2015-2016  
2016-2017  
2017-2018  
2018-2019  
Quelque beaux anciens prix de tir
insigne de Maître Tireur de la Garde Civique en 1905 Prix de tir de la Garde Civique, fusil comblain prix de tir armée belge Prix de tir de la Garde Civique, fusil comblain, triple champion Prix de Tir modèle Léopold, lettre L formée par les feuilles de laurier; col. M. Poelmans
Prix de tir de la Garde Civique
Maître-tireur
Exceptionnel: frappée avers et revers

Fabriqué chez Fonson à Bruxelles
coll M. Poelmans
Prix de tir de la Garde Civique
Fusil Comblain 1905
Champion
Se porte sur l'épaule gauche
Fabriqué chez Fisch à Bruxelles
coll M. Poelmans
Prix de tir
armée belge

Se porte sur l'épaule gauche
coll M. Poelmans
Prix de tir de la Garde Civique
Fusil Comblain 1905
Rarisime, 3 fois champion
Se porte sur la poitrine
Fabriqué chez Fisch à Bruxelles
coll M. Poelmans

prix de tir
modèle Albert
Fabriqué chez Fisch à Bruxelles
coll M. Poelmans

Joseph ComblainLe 29 juillet 1874, la gilde adopte le fusil Comblain, une arme remarquable d'un armurier de Cheratte,

En usage d'abord dans la Garde Civique et à l'Armée belge qui la conservera jusqu'en 1910.
C'est un fusil à culasse tombante.

Sous l'action d'un pontet levier, la culasse descend, laissant apparaître l'arrière du canon où il suffit d'introduire la cartouche puis de remonter le levier.
L'arme est musie d'un percuteur à chien visible sur les premiers types et d'un percuteur encastré sur les seconds.

D'abord en bronze phosphoreux, la culasse fut transformée en acier afin de permettre aux armuriers régionaux de la fabriquer puisqu'ils maîtrisaient mieux cette technique.

L'arme est remarquable et fut détrônée par les armes à répétition mais si Comblain avait imaginé un système de rechargement automatique, son arme aurait été équivalente à la célèbre Henry-Winchester. Le fusil Comblain fut exporté au Chili et au Brésil

Détail du fusil Comblain de Charles de Marbais, Musée des Francs ArquebusiersElle fut soumise à tous les test possible et au banc d'épreuve le canon bourré jusquà la gueule éclata, on en vissa un nouveau et l'arme fonctionna sans problème, la culasse de Comblain était intacte.

Fondateurs du tir Comblain:
François Delgotalle
Nicolas Thonon
Clément Scaff
B. Demarteau
Charles de Marbais
, dont le fusil à culasse de bronze est au musée des Francs Arquebusiers, image ci à côté

C'est la Garde Civique de Verviers qui vint inaugurer le tir à Visé le 17 août 1874.
Voir détail sur la page
19esiècle-suite
C'était normal puisqu'il s'agissait de l'arme habituelle de ce corps mais en outre elle était commandée par le Major-médecin Alfred Delgotalle,
officier des Anciens Arquebusiers de Visé et fils du président de la compagnie.
Garde civique de Verviers armée du fusil ComblainUn petit souvenir fut échangé ce jour là: un sapeur en laiton avec la mention Visé-Verviers toujours visible au Musée des FAV et qui a été copié pour être remis comme prix de tir

Le tir se tint pendant un temps dans la propriété de Joseph Paulus qui devint président en 1884.
C'était près de l'ancienne gare Avenue de navagne, où avait été édifié un stand de tir avec des portiques de protection en maçonnerie
La cible était placée à 100 mètres
Une pierre scellée au-dessus de la porte portait " Tir à la carabine Comblain fondée par la compagnie des Arquebusiers, 17 août 1874"
Le stand de tir attirait du monde puisque de Hollande, d'Allemagne ou de France on s'y retrouvait parfois à près de 250 tireurs pour y rivaliser d'adresse et c'était tout bénéfice pour le gouvernement belge qui voyait dans ces exercices un entrainement non subventionné d'une armée parallèle.

Le stand de tir se déplace vers 1900 mais reste du côté de Navagne où des portiques de sécurité en bois doivent chaque fois être amenés jusqu'à la construction d'un nouveau stand maçonné dans une propriété de M. Pierre Galère près de la rue de Mouland du côté de "la brousse" aujourd'hui enterrée sous le remblai du "pont des allemands"

Le tir communal de Liège où chacun pouvait s'entraîner

Le Tir Communal de Liège
établi au N° 7 de l'île aux Osiers,
l'Ile Wérixhai.
Construit en 1863 il sera inauguré en 1864 par S.A.R. le Duc de Brabant.
I
l fut démoli en 1938.

C'était un souhait du Roi Léopold II de voir les compagnies s'entraîner avec une arme de guerre utilisée par la Garde Civique, ce qui permettait ainsi d'avoir une Garde Civique supplétive.

On rejoignait ainsi le principe du Tir National et les centres de Tir Communal que l'on retrouvait dans les grandes villes tant en Belgique qu'ailleurs et qui permettait d'avoir une population entraînée en cas de guerre.
C'est d'ailleurs toujours le cas en Suisse où chaque habitant peut être appelé en cas de trouble ou de guerre et conserve son arme chez lui

Un projet de fédération nationale fut même mis sur pieds et c'est à cette époque que se créa la Section de Tir des arquebusiers dont chaque membre dut acheter son arme.

La Garde Civique, dont on se moqua souvent, participa aux combats quand le pays avait besoin d'elle.
Composée de civils qui rejoignaient les rangs en cas de nécessité, comme les gildes, et malgré parfois leurs airs de soldats d'opérette, ses membres furent pourtant nombreux à se battre.
Leurs derniers combats furent ceux de 1914 pour s'opposer à l'avance allemande, époque où la Garde Civique fut désarmée et ses membres démobilisés à leur grand dam.
A Liège particulièrement ils s'acharnèrent à lutter jusqu'au bout.
voir à ce sujet
http://www.greatwardifferent.com/Great_War/Liege/6_Jours_01.htm

Armee belge, soldat du train muni d'un mousqueton ComblainGarde civique armé du ComblainGarde civique armé du Comblaingardes civiques armés du fusil Comblain
On voit sur les photos ci-contre le fantassin porter un Comblain qui restera utilisé par l'armée belge jusqu'en 1910

Ce fantassin de l'Armée belge en tenue de service est armé du mousqueton Comblain, une arme plus courte, et porte un uniforme assez similaire à celui porté par notre Corps d'Escorte de saint Martin et par le Corps des Tambours.


L'autre soldat ainsi que le garde civique portent des fusils Comblain ordinaires



 


Fusil Comblain, culasse ouverte Fusil Comblain, culasse fermée Fusil Comblain, détail du chien fusil Comblain modèle 2 culasse fermée
Comblain démonté, musée des Francs Aquebusiers

Baionette-sabre de fusil ComblainDétail de la culasse d'un fusil Comblain
Musée des Francs Aquebusiers

c'est un Comblain de seconde génération à culasse en acier
avec le chien qui ne ressort plus à l'extérieur
et qu'on ne sait plus armer à la main au contraire du modèle ci-dessus

Ajoutons qu'il est assez facile à démonter pour en faire un entretien sommaire, il suffit de démonter les deux vis de la culasse pour enlever le mécanisme
Il était aussi muni d'une baionette de type yatagan ou droite

mousqueton Comblain
Cliquez ici ou sur l'image pour accéder à un excellent site sur le Comblain où vous y retrouverez un Comblain du Musée des FAV
Cartouche de fusil Comblain, taille réelle
Caractéristiques générales du fusil Comblain:
Calibre: 11 mm.
Munition: 11 x 50 R.
Longueur: 1,200 m.
Longueur avec baïonnette: 1,775 m.
Longueur du canon: 0,810 m.
Poids: 4,500 kg.
Capacité: 1 cartouche

voir la page Armement

 

A la fin du 19e siècle, plusieurs accidents ont lieu lors du tir au fusil Comblain,
Dieudonné Protin un marqueur, est touché d'une balle puis c'est Monsieur Laloup Gathoye qui passait sur la route de Mouland près de la ferme Tossens qui fut atteint par une balle perdue
Le Comblain est une arme de guerre avec laquelle un tireur maladroit pouvait expédier une balle perdue très loin, aussi pour éviter les accidents, il fut décidé d'adopter la carabine Flobert, cartouche aussi dénommée Bosquette inventée par Louis Nicolas Flobert en 1845

balle bosquetteOn trouve la Flobert en 6 et 9mm, c'est une percussion annulaire
Ce type de cartouche aussi appelé balle de tir de salon ou tir de chambre est beaucoup moins dangereux et est toujours en usage aujourd'hui
(calibre 6 mm, pas de charge de poudre propulsive mais uniquement la force de l'amorce: Flobert ou 22 Lang Z le z de zimmer,chambre)

La portée de cette balle subsonique est d'un peu plus de 50 mètres, au-delà de cette distance elle perd vitesse et puissance, mais perd déjà de la puissance à mi-distance.
Un tir efficace tendu se fait sur 20 mètres.
On tirait avec ce genre de munition dans les arrières salles des cafés, parfois sur une bougie.

la 22 long ZAttention quand on achète ses balles :
22 short Rifle vitesse de tir : 260m/s portée maximale : 1000m
22 long Rifle vitesse de tir : 350m/s portée maximale : 1370m
22 long Rifle Hight Speed vitesse de tir : 370m/s portée maximale : 1500m
22 magnum vitesse de tir : 472m/s portée maximale : 1500m


En 1978, des 22 long short furent tirées lors de la fête alors que la compagnie tirait dans l'ancienne justice de paix, une balle mal placée passa à côté de la cible, traversa la tôle d'acier de protection des fenêtres puis le chassis en aluminium pour finir dans la salle.
On failli tirer à plomb au 400e et il fallu de gros efforts du conservateur du musée qui expliqua la méprise de celui qui avait acheté les balles pour qu'on en revienne au tir à la bosquette.

Pub 1915 cartouches Flobertcartouches Flobert et Bosquette

Une carabine à cartouches Flobert et une ancienne publicité à une époque où la croix gammée n'était pas encore un insigne politique
Carabine à cartouches Flobert Bosquettecartouches Flobert Bosquette

La cartouche Flobert qu'on connait aussi sous le nom de bosquette est une cartouche sans poudre,
Seule l'amorce est présente, la percussion de l'amorce et le dégagement de gaz que l'explosion produit permet un tir jusqu'à 20 mètres maximum, au-delà la balle n'a plus de force et tombe.
La 22langZ, avec laquelle on tire généralement en juillet, est similaire
à la différence que la douille plus longue est plus facile à manipuler.
La longueur de la douille qui diminue la force de l'explosion, est compensée par quelques grains de poudre.


En 2012 une grande première
Concours inter-gildes
organisé par les sections de tir des Francs Arquebusiers, des Arbalétriers et des Anciens Arquebusiers.

Une première puisque jamais les meilleurs tireurs des trois gildes de Visé ne se sont affrontés dans un challenge amical qui s'est tenu à la carabine et à l'arbalète
Blason des Francs Arquebusiers ®FAV Blason des Anciens Arquebusiers

La section de tir des Francs Arquebusiers est à l'initiative d'une rencontre inter-gildes entre les trois sections de tir des Francs, des Rouges et des Bleus.
Pardon, pas une rencontre inter-gildes mais une rencontre inter-sections de tir, nuance.
Du côté des arbalétriers et des anciens arquebusiers on ne veut pas d'une rencontre inter-gildes ... comme si les sections de tir ne faisaient pas partie intégrante de leur compagnie.

Ce concours aura lieu avec les deux armes; arbalète et carabine.
La première épreuve eut lieu le 9 juin 2012 chez les Francs.


2013-2012


2011-2012


Section de tir
des Francs Arquebusiers de Visé
Tir en salle, distance 10 mètres, carabine 4,5 mm

Classement final 2011-2012

Nom Catégorie points/660
Ludovic Philippens, médaille d'or (palme) Membre (H) 600
Julien Frémineur, médaille d'argent (palme) Membre (H) 577
Pol Van Hesbroeck, médaille de bronze (palme) Membre (H) 569
Christian Poelmans Membre (H) 564
Marc Poelmans Membre (H) 549
Nicole Kinet Membre (F) 546
Didier Kinet Membre (H) 525
Véronique Goka Membre (F) 518
André Schneider Membre (H) 515
Alain Woolf Membre (H) 515
Guy Knops Membre (H) 490
Gérard Roth Membre (H) 489
Paul Lambert Membre (H) 468
Guy Froidebise Invité 404
Pierrot Longle Invité non coté
Philippe Philippens Membre (H) non coté
Loic Philippens Membre (H) non coté
Serge Thys Membre (H) non coté
Ludovic Philippens Challenge François Delgotalle

2010-2011


Section de tir
des Francs Arquebusiers de Visé
Tir en salle, distance 10 mètres, carabine 4,5 mm

Classement final 2011

Nom Catégorie points/600
Ludovic Philippens, médaille d'or Membre (H) 576
Julien Frémineur, médaille d'argent Membre (H) 563
Pol Van Hesbroeck, médaille de bronze Membre (H) 557
Christian Poelmans Membre (H) 543
Daniel St Remy Membre (H) 539
Nicole Kinet Membre (F) 534
Fabien Boucher Membre (H) 530
Véronique Goka Membre (F) 528
André Schneider Membre (H) 514
Didier Kinet Membre (H) 509
Philippe Philippens Membre (H) 494
Gérard Roth Membre (H) 486
Carine Mignon Membre (F) 483
Guy Knops Membre (H) 474
Paul Lambert Membre (H) 467
Guy Froidebise Invité 396
Jérôme Mignon Membre (H)  
Jean-François Woolfs Membre (H)  
Alain Woolf Membre (H)  
Marie-J. Poelmans Membre (F)  
Benoit Saint-Remy Membre (H)  
Dominique Bertrand Membre (F)  
Serge Thys Membre (H)  
Ludovic Philippens Challenge François Delgotalle

Programme de la saison de tir 2013-2014


La particularité chère aux Francs Arquebusiers est d'allier le soucis du respect des traditions à celui de la justesse des uniformes,
puisque tous ceux-ci peuvent se retrouver au
Musée Royal de l'Armée de Bruxelles.
et ont été confectionnés sur demande du conservateur Marc Poelmans d'après sa collection personnelle des planches uniformologiques de Robert Aubry que vous retrouverez en cliquant
ici

Nos GénérauxNos GénérauxOfficiers d'Etat-MajorOfficiers d'Etat-MajorLa Gendarmerie NationaleLa Gendarmerie NationaleLes Grenadiers de 1854Les Grenadiers de 1854
Ciquez sur les images pour agrandir


site officiel des Francs Arquebusiers: www.francs-arquebusiers.be


dernière mise à jour:28/02/14

©Marc Poelmans
Home

©Marc Poelmans
Conservateur Webmaster
29 rue des écoles
4600 Visé
0495/12.29.09
contact